Vous êtes ici : FormationsPropreté urbaineAgent de nettoiement urbain › Le métier d'agent de nettoiement
retour

Le métier d'agent de nettoiement

Cette formation est destinée

  • aux conducteurs et accompagnateurs d'engin de nettoiement, ramasseurs de dépôts sauvages, cantonniers...

Objectifs

Pratiquer son métier avec "intelligence", c'est à dire :

  • dans le cadre du service public défini,
  • en cohérence avec la prestation demandée,
  • en utilisant la technique la plus appropriée,
  • dans le respect des règles de sécurité,
  • en évitant les conflits avec les usagers ou à défaut en les gérant avec un objectif d'apaisement mais en se faisant respecter ;
  • en évitant de porduire des impacts environnementaux négatifsf inutiles.

Éléments de programme

Le service public de propreté urbaine :

  • définition d'un service public et conséquences pour l'agent : service public et service marchand, autorité organisatrice et prestataire, client et usager, droits et devoirs de l'usager, devoirs de l'agent de service public, protection de l'agent par son employeur ;
  • rôle de l'élu (définir le service), du responsable de régie (mettre en place les prestations correspondantes), de l'encadrant de proximité (choisir les techniques), de l'agent (pratiquer les techniques et gérer les aléas du terrain).

Présentation des prestations :

  • elles sont étudiées en détail dans la formation "Pratiquer les techniques et utiliser le matériel de nettoiement urbain".

Présentation des techniques :

  • elles sont étudiées en détail dans la formation "Pratiquer les techniques et utiliser le matériel de nettoiement urbain".

Eléments essentiels de sécurité et santé au travail :

  • ils sont étudiés en détail dans la formation "Hygiène, sécurité et prévention des risques en nettoiement urbain".

Relations avec les usagers de la voie publique :

  • elles sont étudiées en détail dans la formation "Relations avec les usagers de la voie publique".

Impacts environnementaux des activités :

  • bruit (moteurs thermiques) ;
  • odeur (déchets stagnants, surodorant) ;
  • pollution de l'air (moteurs thermiques) ;
  • pollution du sol et du réseau d'assainissement (eaux de lavage, surodorant, huiles, solvants, produits phytosanitaires résiduels...) ;
  • production de gaz à effet de serre (moteurs thermiques).

Maîtrise des impacts :

  • maintenance et réglages ;
  • optimisation des déplacements ;
  • arrêt des moteurs hors déplacement, conduite rationnelle ;
  • évolution du parc d'engins et de véhicules : du thermique à l'hybride ou l'électrique, diminution de la taille des engins, prestations hypomobiles...

Durée

  • 2 jours.

Compléments

Des formations dédiées permettent d'approfondir chaque domaine.


O4 90 86 83 86